Biographie Glenn Hughes

Chanteur, bassiste de Trapeze, Deep Purple

Glenn Penkridge alias Glenn Hughes est né le 21 août 1952 à Cannock. Glenn commence sa carrière de musicien dans le groupe Finders Keepers puis il fonde Trapeze à la fin des années 60 avec ses amis Mel Galley et Dave Holland (futur batteur de Judas Priest). Les membres de Deep Purple, depuis peu sans chanteur ni bassiste, le repèrent lors de concerts de Trapeze en 1973 et lui proposent de rejoindre le groupe comme bassiste et chanteur. À partir de 1975 il réside aux États-Unis, le plus souvent à Los Angeles, revenant ponctuellement en Europe en fonction de ses projets musicaux. Après sa dernière tournée avec Deep Purple en mars 1976, il débute l'enregistrement de son premier album solo (Play Me Out). Il participe à une tournée de reformation du line up initial de Trapeze aux États-Unis à l'été 76, qui se déroule dans des conditions difficile pour son entourage à cause de son addiction à la cocaïne, addiction contractée pendant sa période avec Deep Purple.

En 1977, il décline la proposition d'Ozzy Osbourne de rejoindre Black Sabbath en tant que bassiste, souhaitant pouvoir continuer à chanter. En 1980 il démarre un projet avec le guitariste Pat Thrall, sous le nom Hughes/Thrall. Deux albums sont produits par le duo. La même année il participe au projet Phenomena avec son vieux complice de Trapeze, Mel Galley. En 1983 il participe à l’album de Night Ranger, "Midnight Madness" et de Heaven, "Where Angels Fear to Tread" aux côtés de Lita Ford et Ronnie James Dio. Parallèlement, Gary Moore lui ouvre la porte d'une collaboration dans son projet nommé G-Force, mais une fois de plus les problèmes de drogue de Hughes en compromettent l'aboutissement et les deux hommes se quittent sur une brouille qui durera jusqu'en 1997.
En 1985, il est invité sur l'album solo de Tony Iommi et prend progressivement une part prépondérante à l'écriture des chansons. Une fois les enregistrements terminés, la maison de production décide de publier l'album sous le nom de Black Sabbath, contre la volonté des principaux protagonistes. S'ensuit une tournée de promotion sous le nom Black Sabbath, qui s'avère difficile pour Glenn Hughes, contraint d'apprendre le répertoire des classiques du groupe (Iron Man, Paranoid...), toujours malade de son addiction à la cocaïne et assumant mal un surpoids récent. Il collabore à nouveau avec Pat Thrall en 1987 pour enregistrer la chanson 'City Of Crime' pour le film Dragnet. Début 1988 il est contacté par John Norum qui se lance dans un projet solo après le succès rencontré par son groupe Europe. Après l'enregistrement de l'album à Stockholm et une apparition à la télévision suédoise, il doit renoncer à la tournée programmée, physiquement incapable de l'assurer.
Vivant jusque là principalement de ses royalties d'avec Deep Purple, il se retrouve à cours d'argent début 1989, ayant englouti toute sa fortune en drogues. David Coverdale l'invite alors à enregistrer des chœurs sur trois morceaux de l'album Slip of the tongue de son groupe Whitesnake, le payant grassement pour l'aider à passer le cap. Glenn Hughes entame alors doucement sa remontée de l'enfer, se met au régime mais n'est pas encore totalement sobre. Il enregistre son deuxième album solo en 1992 (LA Blues Authority), puis participe en 1994 à une nouvelle reformation de Trapeze à l'occasion de la réédition de leurs albums en CD. Cette même année il publie son album solo From Now On et part en tournée avec une formation qui regroupe la plupart des membres d'Europe (quoique sans John Norum). Un album live issu de cette tournée est enregistré au Japon (Burning Japan Live), qui fait la part belle à ses succès de la période Deep Purple (Burn, Stormbringer, Lady Double Dealer, You Keep On Moving...). Pour son quatrième album solo, Feel en 1995, il invite Pat Thrall et Matt Sorum.
Tony Iommy l'appelle à nouveau en 1996 pour collaborer à son album solo The DEP Sessions, qui ne sera publié qu'en 2000. En 1997, il subit une deuxième crise cardiaque après celle de 1991, les deux faisant suite à une prise de cocaïne. Il relate dans sa biographie que ce sont les quelques phrases de l'infirmier, dans l'ambulance qui l'emmène à l'hôpital, qui le convainquent d'arrêter définitivement sa consommation de drogues. À partir de cet épisode, les albums solos s'enchaînent, notamment Soul Mover en 2005, qui rencontre un certain succès avec le morceau titre. Il juge lui-même cet album comme le plus authentique et le plus abouti de tout ce qu'il a pu produire jusqu'à cette date. En 2002, il s'associe avec Joe Lynn Turner (ex-chanteur de Rainbow) sous le nom Hughes Turner Project, avec qui il publiera deux albums studio et ainsi qu'un live entre les deux. Il participe à nouveau en 2005 à un album solo de Tony Iommi (Fused).

En 2007, il fait la connaissance du guitariste surdoué Joe Bonamassa lors du NAMM Show à Anaheim. Les influences rock 70's de Bonamassa conviennent particulièrement bien au style de Glenn Hughes et les deux musiciens se voient à plusieurs reprises pour jammer ensemble ou à l'occasion d'enregistrements pour d'autres artistes. Le producteur Kevin Shirley leur suggère le batteur Jason Bonham (dont Hughes a fréquenté le père - lequel était fan de Trapeze) et le claviériste Derek Sherinian pour monter un vrai groupe. La nouvelle formation s'épanouit dans un style hard rock très proche de celui de Led Zeppelin et Deep Purple. Le premier album de Black Country Communion sort en 2010, suivi du second en 2011, suivi du troisième (Afterglow) en 2012. Glenn Hughes affirme avoir trouvé le groupe de sa vie, un équilibre musical et personnel, enfin débarrassé de ses anciens démons. Il publie son autobiographie en 2011, titrée "Glenn Hughes - From Deep Purple to Black Country Communion", dans laquelle il raconte en détails comment il est devenu cocaïnomane dans les années 70 et a connu la rémission près de vingt ans plus tard, après avoir frôlé la mort fin 1991.
Source