Biographie Bon Scott

Chanteur du groupe AC/DC de 1974 à sa mort en 1980

Bon Scott alias 'Ronald Belford Scott' est né le 9 juillet 1946 à Kirriemuir en Écosse de Charles et Isabelle Scott. Il migre en 1952 à Melbourne en Australie avec ses parents et son frère Derek, né en 1949. Il a un second frère Graeme qui naît en 1953. En 1956, la famille s'installe à Fremantle. Bon Scott quitte l'école à quinze ans, enchaîne les petits boulots comme garagiste, électricien, postier, barman ou encore conducteur. Il passe quelque temps en prison pour avoir donné une fausse identité à la police, s'être échappé de garde à vue et avoir volé douze gallons d'essence. Il essaie enfin de s'engager dans l'armée australienne mais en est rejeté.
En 1964, il devient le batteur et quelques fois chanteur du groupe The Spektors. En 1966, The Spektors fusionne avec un autre groupe local, The Winstons, et forme The Valentines, dont le 1er single Everyday I Have to Cry est distribué en mai 1967. Dans ce groupe, Bon Scott était cochanteur avec Vince Lovegrove. Le 12 juin 1967, le groupe joue avec The Easybeats (groupe dont le guitariste n'est autre que George Young, le frère de Angus et Malcolm (les guitaristes d'AC/DC) à Perth. The Valentines connaît un certain succès en Australie mais des histoires de drogue conduisent à la séparation du groupe en août 1970. Bon part ensuite à Adélaïde et intègre le groupe de rock progressif Fraternity avec qui il enregistre deux albums. Le 24 janvier 1972, Bon Scott épouse Irene Thornton avec qui il se séparera en 1974 (après que Bon sera sorti du coma) et divorcera en 1978, notamment à cause de son style de vie. Il lui dédicacera la chanson She's got Balls.
En 1973, profitant de l'inactivité du groupe Fraternity, il commence à chanter chez Mount Lofty Rangers (formé par d'autres anciens membres de Fraternity). Cependant, après une répétition, Bon est victime d'un terrible accident de moto qui le plonge dans le coma pendant trois jours puis quitte le groupe. En 1974, Scott travaille comme conducteur à Adélaïde quand il rencontre Angus et Malcolm Young. À l'époque, le chanteur d'AC/DC se nomme Dave Evans, mais les frères Young décident de ne pas le garder ne calant pas avec le genre de musique du groupe. Scott devient le conducteur de bus du groupe, et fait savoir aux deux frères qu'il aimerait être leur batteur mais les frères Young lui expliquent qu'ils n'ont pas besoin d'un batteur mais d'un chanteur. Finalement, Bon Scott remplace Dave Evans au chant la même année. La popularité d'AC/DC se développe pendant ces années 1970, d'abord en Australie puis dans le monde.

Cependant, le 19 février 1980, Bon Scott meurt dans ses propres vomissements après une nuit de fête alcoolisée à Londres. Il se serait fait raccompagner par un certain Alistair Kinnear dans une Renault 5. Le chanteur dormant toujours une fois arrivé, Kinnear l'aurait laissé dans la voiture. Le lendemain matin, il l'aurait retrouvé sans vie. Les membres d'AC/DC envisagent alors la dissolution jusqu'à ce qu'ils recrutent Brian Johnson, chanteur du groupe Geordie. Seulement cinq mois après la mort de Bon Scott, AC/DC sort Back in Black enregistré avec son nouveau chanteur. Cet album est un hommage à Bon et est désormais le deuxième album le plus vendu au monde toutes catégories de musique confondue. Angus Young déclara lors d'une interview avec VH1 que la mère de Bon Scott leur avait dit que continuer était le seul moyen d'honorer la mémoire de son fils. Les cendres de Bon Scott ont été inhumées au cimetière de Fremantle et sa tombe est devenue un point de repère culturel. Plus de 30 ans après la mort de Bon, le Australian Council of National Trusts décréta que la tombe est assez importante pour être incluse dans la liste des lieux faisant partie du patrimoine australien. Depuis, de nombreux ouvrages et oeuvres ont été attribués en hommage à Bon Scott.
Source