Biographie Robert Plant

Chanteur du groupe Led Zeppelin

Robert Anthony Plant est né le 20 août 1948 près de Birmingham, Angleterre.
Il passe son enfance au sein d'une famille aisée - son père était ingénieur - résidant à Kidderminster, près de Birmingham dans les Midlands. Vers 15 ans, Robert se découvre une passion débordante pour la musique, et particulièrement pour le blues que l'Angleterre découvre peu à peu. C'est ainsi qu'au désespoir de ses parents, Robert quitte l'école en 1964 pour s'y consacrer exclusivement. Son père l'aurait bien vu suivre sa voie. Robert, lui, préfère hurler le blues de Robert Johnson ou Otis Clay dans les clubs du Black Country, cette région aux alentours de Birmingham surnommée ainsi en raison de l'industrie minière qui en marque le paysage. Durant ces années 60, il joue avec un certain nombre de groupes très orientés blues (The Delta Blues Band ou encore The Crawling King Snakes où officiait John Bonham, futur batteur de Led Zeppelin). En 1966, il rejoint son premier vrai groupe, Listen. La formation attire ainsi l'attention de CBS Records, qui offre à Plant un contrat pour trois singles et qui le lie au label pour les années à venir (raison pour laquelle il ne sera pas crédité sur les titres du premier album de Led Zeppelin). Sortis entre octobre 66 et septembre 67, ses singles n'auront aucun succès et Robert retourne alors sur les scènes du Black Country. Fin 67, il rejoint une formation instable, aux influences multiples : The Band Of Joy, où il retrouve John Bonham avec qui il devient ami. Le groupe se sépare faute de trouver un contrat.
En 1968, Jimmy Page, alors guitariste du groupe Yardbirds, souhaite trouver de nouveaux musiciens pour respecter des engagements professionnels et, pourquoi pas, former le groupe dont il a toujours rêvé. À la suite d'une session avec Alexis Korner la même année, Jimmy Page le remarque et lui demande de le rejoindre lui et John Paul Jones au sein des New Yardbirds. Il accepte et propose même le batteur John Bonham. Une fois respectés les engagements de concerts pris par les Yardbirds, le groupe sera rapidement renommé Led Zeppelin.
Le 9 novembre 1969, Robert épouse Maureen, une métisse anglo-indienne qu'il avait rencontrée trois ans plus tôt. Ils auront trois enfants : Carmen, Karac et Logan Romero. En août 1975, Robert et Maureen survivent de justesse à un grave accident de voiture mais Robert en gardera des séquelles sur une de ses jambes. Plus tragique encore : en juillet 1977, son fils Karac meurt d'une maladie foudroyante. Le 25 septembre 1980, après la mort de John Bonham, les membres de la formation décident de tout arrêter. Au printemps 81, il entreprend une modeste tournée dans les Midlands avec The Honeydrippers, groupe formé avec de vieilles connaissances pour y jouer des classiques de rythm 'n blues. Puis Robert Plant se lance ensuite dans une carrière solo.
De cette expérience en solitaire naîtront six albums. Avec la fin de Swan Song (label de Led Zeppelin) et après Pictures At Eleven (1982) et Principle Of Moments (1983), Robert fonde son propre label Es Paranza, sous lequel sortiront ses autres productions. Après avoir divorcé de Maureen, il reforme The Honeydrippers en 1984 pour l'enregistrement d'un album sur lequel jouent entre autres invités Jimmy Page, Jeff Beck et Nile Rodgers. L'album sort dans l'anonymat jusqu'à ce qu'on colle un sticker sur la pochette mentionnant les noms de Plant, Page et Beck. L'album atteint finalement la 5e place dans les charts américains.

Après un passage manqué des membres restants de Led Zep au Live Aid de 85, il sort "Shaken 'n' Stirred" qui s'attirera les foudres des critiques et du public. Fatigué des musiciens de son groupe, il ne fait quasi plus rien pendant deux ans. Ce n'est qu'en 1988 que sort son album suivant, "Now And Zen" suivi de "Manic Nirvana" (1990) et de "Fate Of Nations" (1993). Trois albums bien accueillis par la presse et le public. En 1994, à l'invitation de MTV pour la série "Unplugged", Robert Plant et Jimmy Page se retrouvent pour le projet "Unledded - No Quarter" et s'embarquent pour une tournée internationale. Quatre ans plus tard, le duo récidive avec "Walking Into Clarksdale" suivi d'une nouvelle tournée.
Mais Robert, fatigué de la grosse machine que sont devenues les tournées Page & Plant, met fin à l'association avec son comparse. En 1999, il forme le groupe Priory Of Brion avec le guitariste Kevyn Gammond, un ami de longue date avec qui il chantait dans les pubs de Birmingham avant de rejoindre Led Zeppelin. Il tournera modestement avec eux durant deux ans, jusqu'à ce que son management le pousse à sortir un nouvel album. En 2001, Robert s'entoure alors d'un groupe plus professionnel, The Strange Sensations avec les guitaristes Justin Adams et Porl Thomson (The Cure), du clavieriste John Baggott (Portishead, Massive Attack), du batteur Clive Deamer (Portishead) et du bassiste Charlie Johns. Il enregistre avec eux "Dreamland" (2002) salué par les critiques et le public.
En 2003 sort le Best Of "Sixty Six To Timbuktu", qui comprend entre autres des inédits de sa carrière pre-Led Zeppelin. En 2005 sort Mighty Rearranger, un album annoncé à l'époque comme le meilleur album solo de Robert Plant. Liam 'Skin' Tyson (Cast) et Billy Fuller (Funk Against Junk) ont respectivement remplacés Thomson et Johns. En 2007, Robert Plant sort un album de reprises avec Alison Krauss (chanteuse violoniste de country) : Raising Sand. Ils effectuent ensemble une tournée mondiale durant l'année 2008. Ils remportent d'ailleurs le 8 février 2009 lors de la 51e cérémonie des Grammy Awards à Los Angeles cinq prix, parmi lesquels le prix du meilleur album, le prix du meilleur single pour Please read the letter et le prix de la meilleure collaboration pop/meilleur duo pour Rich Woman. Le 10 décembre 2007, il participe à la reformation exceptionnelle de Led Zeppelin à l'occasion d'un concert caritatif en hommage à Ahmet Ertegun (fondateur d'Atlantic Records) à Londres. A l'issue de ce concert, unanimement salué par la critique et la profession, Robert Plant ne semble pas vouloir donner suite aux appels du pied de ses camarades afin de reformer le groupe, ni pour un album, ni pour une tournée, refusant notamment une offre de 100 millions de dollars de la part d'un promoteur. Plant semble, en effet, vouloir se concentrer sur sa carrière solo. En décembre 2008, il est fait Commandeur de l'Ordre de l'Empire Britannique par la reine d'Angleterre Elizabeth II en récompense de sa carrière artistique. Quelques jours plus tard, il est élu "meilleure voix de l'Histoire du rock" au cours d'un sondage réalisé auprès des auditeurs de la radio anglaise Planet Rock. Avec 10 % des votes, il devance Freddie Mercury, Paul Rodgers, Ian Gillan et Roger Daltrey. Il est classé 15ème dans le classement des 100 meilleurs chanteurs de tous les temps du mensuel Rolling Stone.
Après avoir longtemps évoqué l'enregistrement d'un second album avec Alison Krauss, le duo se sépare et Robert Plant lance un nouveau projet solo, baptisé "Band Of Joy" en hommage au groupe de son adolescence dans lequel il joua avec John Bonham. Néanmoins, et mis à part le nom choisi pour ce treizième volet de sa carrière post-Zeppelin, il n'y rien en commun entre cet album et le groupe du jeune Robert Plant. Ce dernier est le seul membre du groupe originel présent dans le projet, et le son psychedélique du groupe de 1968 fait place aux influences Americana, déjà explorées avec Alison Krauss. Pour ce nouvel album, Robert Plant a d'ailleurs enrolé le guitariste et arrangeur Buddy Miller pierre angulaire du son de Raising Sand. L'album "Band of Joy" est sorti en septembre 2010.
Source