Biographie Phil Lynott

Chanteur, Bassiste du groupe Thin Lizzy

Philip Parris Lynott est né le 20 août 1949 à West Bromwich d'un père de la Guyana (côte nord de l'Amérique du Sud) qu'il ne connaîtra pas et d'une mère irlandaise catholique. Il grandit dans la banlieue de Dublin, élevé par sa grand-mère. Ses origines et sa pieuse enfance vont fragiliser sa personnalité. Face à de nombreux quolibets, Phil va devenir un solitaire, mi rebelle ,mi romantique et il aura à cœur d'écrire des textes qui, loin des clichés du genre, évoqueront des scènes réalistes de la vie comme la solitude, l'adolescence (The Renegade), ou encore l'histoire de l'Irlande (Emerald, Black Rose), la condition des Noirs (Black Boy in the Corner, Ode to a Black Man), le massacre des Indiens (Genocide), etc. La musique est pour Phil son échappatoire.
Avec son camarade batteur Brian Downey, il forme le groupe les Black Eagles puis après leur séparation, Phil rejoint le groupe Kama Sutra avant d'être intégrer dans la composition du groupe Skid Row aux cotés du bassiste Brush Shiels, du batteur Noel Bridgeman et du guitariste Gary Moore. Mais Phil Lynott est peu motivé par un groupe dans lequel il n'a pas la possibilité d'imposer ses compositions et se retrouve rapidement évincé. A la fin de l'année 1969, Phil Lynott et Brian Downey se retrouvent et décident de monter un nouveau groupe baptisé Orphanage. A la recherche de musiciens, Brian est remarqué par le guitariste Eric Bell lors d'un concert. Phil les rejoint comme bassiste pour les débuts du groupe Thin Lizzy. En mars 1976, Thin Lizzy donne à nouveau une série de concerts, d'abord au Royaume-Uni, puis aux États-Unis. Malheureusement, la tournée américaine est interrompue quand Phil Lynott, atteint d'une hépatite, est contraint de rentrer à Manchester pour y être soigné. Puis au cours de l'été 1977, le comportement de Phil commence à changer. Après son hépatite il a pris l'habitude de consommer toutes sortes de pilules et s'enfonce progressivement dans la drogue. L'alcool et la cocaïne, consommés jusqu'alors de façon festive, ne lui suffisent plus. En 1978 arrive le mouvement Punk. Phil Lynott ne rejette pas cette évolution et participe même à l'album So Alone de Johnny Thunders, le guitariste des New York Dolls, puis fonde The Greedy Bastards, rebaptisé ensuite The Greedies. Puis la même année, il participe à l'album solo de Gary Moore Back On The Streets.

L'attitude nonchalente de Phil Lynott ainsi que sa consommation excessive de drogues et d'alcool vont influer sur l'entente du groupe. Gary Moore le quitte et Phil enregistre un premier album solo, Solo in Soho, qui paraît en janvier 1980 suivi en 82 de The Philip Lynott Album, mais sans grand succès. Peu de temps après c'est au tour de Snowy White de quitter Thin Lizzy. Tous ces échecs affectent Phil Lynott qui se réfugie plus que jamais dans la drogue. En 83 le groupe est dissout. En mai 84, Phil Lynott monte un nouveau groupe, Grand Slam. Mais ses addictions aux drogues et à l'alcool font fuir les maisons de disques et Grand Slam disparaît très rapidement. Phil Lynott se tourne alors de nouveau vers une carrière solo. On le retrouve également sur l'album Run For Cover de Gary Moore. Le jour de Noël 1985, Phil Lynott est retrouvé inconscient dans sa maison. Hospitalisé, il décède le 4 janvier 1986 de multiples lésions aux reins, au foie et au cœur résultant de ses abus. Il laisse derrière lui sa femme, Caroline Crowther avec laquelle il était séparé, ses deux filles et une oeuvre musicale riche d'émotions. Le 19 août 2005, une statue à l'effigie de Phil Lynott est érigée à Dublin. Son inauguration a été suivie d'un concert organisé par Gary Moore.
Source